09/03/2007

Le Printemps des Poètes : Andrée Chedid

De cet amour ardent, je reste émerveillée,je reste émerveillée du clapotis de l'eau, des oiseaux gazouilleurs, ces bonheurs de la terre. Je reste émerveillée d'un amour invincible toujours présent.Je reste émerveillée de cet amour ardent qui ne craint ni le torrent du temps, ni l'hécatombe des jours accumulés.Dans mon miroir, défraichi je me souris encore, je reste émerveillée. Rien n'y fait. L'amour s'est implanté une fois pour toutes. De cet amour ardent, je reste émerveillée.A. Chedid (née en 1920 en Egypte) poéte, romancière et essayiste. Dernier ouvrage paru "rythmes"gallimard 2003

16:43 Écrit par NHD Le Papillon Magique dans litterature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : poesie, amour |  Facebook

Les commentaires sont fermés.